rosesOn dit d’une plante qu’elle est mellifère lorsqu’elle sécrète du nectar ou est à l’origine de miellat. Cette définition a été élargie récemment à toutes les plantes qui servent significativement à nourrir les abeilles.

Le pollen récompensé

Ainsi des plantes comme les noisetiers qui ne produisent que du pollen sont désormais classés parmi les plantes mellifères car ce pollen, l’un des rares présents en hiver, est souvent indispensable à la survie des habitantes de la ruche.

A l’inverse, les roses ou les mimosas dont le pollen n’est prélevé par les abeilles qu’en faibles quantités et qui ne produisent pas de nectar ne sont pas des plantes mellifères.

Un trésor inaccessible

Ne sont pas non plus mellifères, les plantes dont le nectar est inaccessibles aux abeilles. C’est par exemple le cas des tulipes dont le nectar est caché entre les loges de l’ovaire, ou encore du lilas ou des pervenches dont le nectar est placé au fond des longs tubes de la corolle, que seuls les papillons peuvent atteindre.

Des nectars toxiques

Certaines plantes attirent les abeilles mais leur nectar n’est pas intéressant pour les apiculteurs soit parce qu’il est en quantité trop faible, soit parce qu’il n’est pas assez concentré en sucres, soit, pire, parce qu’il est toxique. C’est le cas de certains tilleuls. Elles ne sont pas considérées comme mellifères.

 

Une réponse à “Certaines plantes ne sont pas mellifères”

  1. thiry dit :

    Bonjour,

    Désolé, il y a des rosiers mellifères.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *