Depuis la nuit des temps, le pain a une place de choix  à table. On retrouve les premières traces de pain sans levain dès le paléolithique supérieur, vers 30 000 av. J.-C. Au départ aliment grossier difficile à digérer, il s’est allégé et gonflé d’alvéoles dès qu’on lui a ajouté du levain. Apparu dans la civilisation orientale, il s’est rapidement propagé tout autour du bassin méditerranéen, en Egypte ancienne, Judée, Asie mineure, Grèce puis dans tout l’empire romain.

Devenu pendant des siècles l’aliment de base de notre alimentation, il reste aujourd’hui un aliment phare du repas, notamment en France, où l’art boulanger est l’un des plus importants du monde.

Baguette, pain, boule, petit ballotin… Et si vous impressionniez vos convives à Noël en faisant vous même votre pain.

Pour en faire un vrai pain de fête, ajoutez un ingrédient naturel, délicieux et doré… Le miel. Voici une recette gourmande idéale pour les fêtes, qui régalera à coup sûr vos invités.

painLes petits pains aux céréales et au miel de romarin

Ingrédients

  • 250g de farine
  • 250g de farine aux céréales
  • 300 ml de lait demi-écrémé tiède
  • 1,5 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de miel de romarin
  • 1 sachet de levure sèche instantanée

Préparation

  • Faire chauffer à feu doux le lait demi-écrémé jusqu’à ce qu’il soit tiède pas plus
  • Le verser dans la machine à pain et ajouter les farines, le miel de romarin, le sel et la levure
  • Programmer sur pâte (1h20) *
  • Placer ensuite la pâte obtenue sur le plan de travail fariné et la séparer en une dizaine de morceaux auxquels vous donnerez la forme souhaitée. Vous pouvez même les personnaliser à l’aide d’un ciseau comme un boulanger
  • Placer les petits pains sous un torchon et laisser monter pendant une heure à température ambiante
  • Une fois les pains montés, enfourner à 210°C pendant 30 minutes
  • Les laisser refroidir.

Ils sont prêts ! Bon appétit et joyeuses fêtes à tous.

* Si vous n’avez pas de machine à pain : vous pouvez aussi pétrir à la main. Une fois tous les ingrédients mélangés dans un saladier, former une petite boule de pâte. La déposer sur le plan de travail et pétrir en étalant la pâte puis en la ramenant vers l’intérieur, cette opération doit durer au moins 6 à 8 minutes pour bien activer la pousse du pain. Former ensuite une clé de boulangerie : pincer le haut de la boule de pain pour former une poignée puis frapper ensuite la pâte sur le plan de travail. Ramener ensuite la pâte vers l’intérieur pour former une boule qu’on appelle le pâton. Placer le pâton dans un récipient, le fariner et le recouvrir d’un linge humide et le laisser reposer au moins 1h30 à une température de 30°c environ. Après 1h30, stopper la fermentation en plantant trois doigts dans la pâte puis pincer. Pétrir à nouveau énergiquement puis réitérer l’opération de la clé de boulangerie. Donner à votre pain la forme souhaitée et le remplacer sous un linge humide pendant deux heures, afin d’accentuer la pousse du pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *