abeille qui boitLa canicule et les fortes chaleurs de ces dernières semaines réjouissent les apiculteurs et les amateurs de miel. Sans pluie, les abeilles sortent davantage, les plantes sont plus mellifères, et donc la production de miel est meilleure. Certaines colonies vont jusqu’à reremplir leurs hausses de miel en trois jours. Ce qui fait de 2015, en tous cas pour l’instant, une très bonne année pour le miel.

Mais attention, les fortes chaleurs peuvent aussi poser quelques soucis aux abeilles. Si nos petites ouvrières survivent sans difficulté à des températures élevées, un thermomètre au-dessus de 40°C peut tout de même bouleverser un peu leur organisation. Le risque principal réside dans les structures en cire. Car, si le point de fusion de la cire d’abeille est de 64°C, celle-ci ramollit à partir de 40°C. Pour éviter que les cadres ne s’effondrent, les abeilles sont donc obligées de rafraîchir la ruche en ventilant largement et en ramenant de l’eau. Un véritable système de climatisation naturel.

Que peut faire l’apiculteur pour les aider ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plusieurs opérations sont possibles. La première est de mettre à leur disposition, à proximité de la ruche, une source d’eau. Soit en plaçant la ruche près d’un point d’eau naturel : étang, lac, rivière… Les abeilles pourront s’y abreuver et y récupérer de l’eau pour ventiler la ruche. Soit en plaçant un récipient rempli  d’eau à côté de la ruche, dont l’accès peut être facilité en ajoutant quelques brindilles. Celles-ci permettront aux abeilles de venir pomper de l’eau sans se noyer.

L’apiculteur peut également soulever de temps à autre le toit de la ruche afin de créer une belle circulation d’air.

Enfin, une grosse miellée, qui prend beaucoup de place dans la ruche, peut aussi empêcher les abeilles de ventiler correctement. L’apiculteur peut alors inverser une hausse pleine avec une hausse vide, ou décaler légèrement la hausse pour laisser aux abeilles plus d’espace pour ventiler librement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *