Comme chaque année et pour la première fois en 2017, les aiguilles de nos pendules sont passées à l’heure d’été dans la nuit du 25 au 26 mars. Premiers pas vers la saison estivale, les jours rallongent, les températures augmentent et le soleil reprend ses droits. Famille Mary retrace à vos côtés l’histoire de ce changement d’heure et vous prodigue conseils et astuces pour mieux vivre ce décalage.

L’histoire du changement d’heure

Instauré en France en 1975 après le choc pétrolier de 1973 pour faire des économies d’énergie, le changement d’heure a lieu deux fois par an : courant mars, pour passer à l’heure d’été et courant octobre, pour passer à l’heure d’hiver.
Pourtant, c’est en 1916 pendant la Première Guerre Mondiale, que le premier décalage a eu lieu. Ce dernier fut rapidement abandonné à la fin du conflit avant d’être définitivement instauré dans les années 70.

Dans la nuit du dernier dimanche de mars, à 2 heures exactement, nos horloges avancent d’une heure pour indiquer 3 heures. La conséquence : nous dormons une heure de moins. Malgré cet inconvénient, le passage à l’heure d’été est souvent synonyme de l’arrivée des beaux jours. Il permet de mieux faire correspondre les horaires d’activité avec celles de l’ensoleillement.

Un décalage troublant pour l’organisme

Certains le vivront sans rechigner, d’autres, notamment ceux avec un sommeil fragile, rencontreront quelques troubles pour s’adapter à ce nouveau rythme. Non, cette transition n’est pas sans impact sur l’organisme.

Le changement d’heure provoque en effet une perturbation de l’horloge biologique interne, entraînant à son tour une perturbation du rythme du sommeil. Ce manque de sommeil a quant à lui un impact sur l’attention : plus fatigués, il nous est plus difficile de nous concentrer. L’humeur en pâtit également du fait du décalage temporaire de l’horloge interne. Cette transition influe également sur l’appétit en provoquant un changement des horaires de repas ainsi qu’une déréglementation de la sécrétion de deux hormones régulatrices de l’appétit (ghréline et leptine).

Comment s’y préparer : conseils et astuces

Pour limiter les effets de ce dérèglement sur l’organisme, Famille Mary vous prodigue conseils et astuces pour mieux anticiper cette transition :

Limitez les sources de stress : même si une grande partie de nos appareils font désormais la modification automatiquement, la veille, pensez à mettre à jour ceux pour lesquels la modification est encore à faire manuellement.

Anticipez : décalez vos heures de sommeil au fur et à mesure afin d’être plus préparé à cette transition.

Profitez de l’ensoleillement.

Si malgré toutes ces précautions, les troubles persistent, accordez-vous des petits coup de pouce. Le miel, les plantes ainsi que les huiles essentielles sont un moyen de contribuer à remédier aux troubles de sommeil grâce à leurs vertus sédatives.

Découvrez les produits qui peuvent vous aider à mieux vivre le changement d’heure !

Profitez désormais du soleil et des beaux jours et rendez-vous le 29 octobre prochain pour le prochain changement d’heure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *