L’hiver s’efface peu à peu pour laisser place au printemps, le soleil rayonne, les températures augmentent et nos garde-robes s’allègent : les pantalons et pulls font désormais place aux jupes, shorts et tee-shirt. Parallèlement, les complexes refont surface : petits défauts, mais surtout cellulite hantent les pensées de la gente féminine. 9 femmes sur 10 se disent concernées par la peau d’orange. Famille Mary vous éclaire sur ce phénomène physiologique et vous délivre astuces et suggestions pour l’atténuer.

Ennemie public numéro 1, la cellulite envahit l’esprit de chacun aux abords des beaux jours. Résultante d’une évolution corporelle liée à la répartition de la graisse, elle correspond à une augmentation du nombre ainsi que du volume des cellules stockant les graisses : les adipocytes. Egalement appelée peau d’orange, la transformation s’opère au niveau de l’hypoderme, la couche la plus profonde de la peau et donne un aspect irrégulier à  l’épiderme.

Contrairement aux idées reçues, les personnes en surpoids ne sont pas les seules concernées. Plus rarement, les hommes, également, sont touchés par ce phénomène.


Où apparaît la cellulite sur le corps ?

La peau d’orange s’attaque principalement à 4 zones : les fesses, l’arrière des cuisses, le ventre et le haut des bras. Les hormones féminines en sont la cause principale, une mauvaise circulation sanguine, le manque d’exercice ou encore la rétention d’eau la provoquent également.

Face à ces multiples facteurs et contrairement aux préjugés, il existe trois types de cellulite :

La cellulite adipeuse : elle est molle, indolore et très localisée, elle est souvent le produit d’un manque d’exercice et d’une mauvaise alimentation.

La cellulite aqueuse : elle est souple, diffuse et peu visible, elle est généralement due à des problèmes de circulation..

La cellulite fibreuse : elle est dure et douloureuse, elle est profondément installée dans les tissus.

 

Comment remédier à la peau d’orange ?

Avant toute chose, il faut être conscient du type de cellulite auquel vous devez faire face. Puis, dans un premier temps, limitez le stockage des graisses grâce à une pratique physique régulière (course à pied, nage avec des palmes) et des menus équilibrés en évitant les plats trop riches en condiments comme le sel.

Réalisez également des massages à l’aide de crèmes pour casser les capitons : le palper-rouler par exemple, vise à pétrir la peau par mouvements du bas vers le haut.  

 

Les actifs de la ruche comme la gelée royale, associés aux vertus des plantes et au thé vert permettent également de contribuer à l’atténuation de la cellulite. Le thé vert permet en effet de limiter le stockage des graisses en favorisant leur élimination. La gelée royale ou encore le guarana, plante sacrée issue de la forêt Amazonienne, contribuent au drainage et à limitation de la rétention d’eau.

 

En bref, il est important de rappeler que la peau d’orange est un phénomène corporel normal qui impacte essentiellement les femmes également car elles sont naturellement constituées pour stocker les graisses en vue d’une grossesse, d’un allaitement, etc. 25 à 30% de graisses composent les femmes contre 12 à 15% chez les hommes : elles détiennent deux fois plus d’adipocytes ! Pour les atténuer, armez-vous de motivation, alliez sport et alimentation équilibrée et appuyez-vous sur des solutions naturelles en découvrant nos produits silhouette et minceur

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *