miel couleursBlancs, jaunes paille, ocres, bruns ou même noirs, les miels jouent sur une large palette de couleur. Comment l'expliquer ? C'est simple : chaque fleur butinée laisse dans le miel sa carte d'identité : son goût, ses arômes et sa couleur. Ainsi si le nectar ou le miellat n'ont pas de pigment, les miels liquides qui en découlent seront incolores et deviendront blancs une fois cristallisés. Si, par contre, le nectar est coloré, le miel lui empruntera ses pigments. Les fleurs de lavande, rhododendron, tilleul... donneront un miel ivoire. Le miel issu des tournesols ou des pissenlits sera plutôt d'un jaune intense, alors que celui issu du butinage des fleurs de chataîgnier ou de bruyère sera brun. Des miels aux reflets verts Vous ne le saviez peut-être pas mais il existe même du miel noir comme celui obtenu à partir du miellat de metcalfa. Certains miels ont même des reflets verts. Il s'agit notamment du miel de sapin ou du miel de saule.