Chaque année, ce sont près de 300 000 colonies d’abeilles qui disparaissent au plus grand désespoir des apiculteurs, défenseurs et passionnés de ces petits insectes pollinisateurs. Essentielles à l’environnement ainsi qu’à nos vies, elles bourdonnent à nos côtés depuis 80 millions d’années. Famille Mary vous explique pourquoi ces apidés sont menacés et vous prodigue trucs et astuces pour contribuer à les protéger.

 

En France comme à l’étranger, la situation est alarmante : depuis une trentaine d’années, les populations d’abeilles diminuent. Un danger accru depuis le milieu des années 90 au cours desquelles des ruchers entiers ont été dévastés à une vitesse grand V.

En cause : l’utilisation massive et intensive de pesticides et autres produits phytosanitaires dangereux pour nos amies les abeilles et l’apparition d’un redoutable prédateur : le frelon asiatique. Alors que ces substances intoxiquent les abeilles et favorisent le développement d’infections parasitaires fatales à leur survie, le frelon asiatique, lui, les décapite pour nourrir ses larves.

 

La pollinisation : une étape essentielle

Fécondation essentielle à la reproduction des fleurs, la pollinisation est un processus au cours duquel les abeilles jouent un rôle clé. En effet, en butinant les plantes, elles se couvrent de pollen et transportent ces précieuses graines de l’organe mâle de la plante (anthère) à l’organe femelle (stigmate). Extrêmement productives, les abeilles peuvent visiter jusqu’à 250 fleurs par heure et stocker jusqu’à 500 000 grains de pollen.

Cette mission est réalisée par les insectes pollinisateurs qui regroupent essentiellement les abeilles sauvages et domestiques mais également certains oiseaux ou encore petits rongeurs. Le vent, lui aussi, est une variable qui peut contribuer à la pollinisation des plantes.

 

Comment protéger les abeilles et insectes pollinisateurs ?

1/ Faire pousser des plantes mellifères

Même sur un balcon, vous pouvez semer des graines mellifères locales. Les végétaux mellifères produisent un nectar ainsi que du pollen en grande quantité et de qualité, accessible pour les abeilles.

 

2/ Traiter ses végétaux grâce à des substances naturelles

N’utilisez jamais de désherbants, de fongicides ou encore d’insecticides, ces méthodes sont nocives pour les abeilles.

 

3/ Arroser vos plantes économiquement

L’eau est une denrée précieuse, y compris pour les insectes. Préférez un arrosage le soir et récupérez l’eau de pluie.

 

 

4/ Accueillir favorablement l’installation d’un rucher dans votre environnement

Vous pourrez ainsi observer les abeilles dès l’arrivée des premiers beaux jours.

 

5/ Tondre moins souvent

Si vous avez un jardin, laissez un espace en “friche” et plantez une haie mellifère.

 

6/ Protéger les insectes pollinisateurs sauvages

Ils doivent eux aussi être protégés, pour ce faire, fabriquez un hôtel à insectes (par exemple avec quelques branches creuses) : ce dernier sera vite habité.

 

7/ Faire appel à des professionnels

Si vous trouvez un essaim d’abeilles ou un nid de frelons asiatiques, contactez le syndicat apicole près de chez vous.

 

En somme, vous l’avez compris, les abeilles et plus largement les insectes pollinisateurs sont en danger. Maillons essentiels de notre écosystème, ils sont également indispensables à notre quotidien : sans eux, notre régime alimentaire serait très monotone. Sur 100 espèces de plantes alimentaires, 71 seraient pollinisées uniquement par les abeilles.

3 réponses à “Protéger les abeilles et insectes pollinisateurs”

  1. olah suzanne dit :

    pas trouvé miel de manuka

  2. olah suzanne dit :

    je n’ai pas trouvé de miel de manuka

  3. Marjorie dit :

    Bonjour Suzanne,
    Nous ne proposons pas de miel de manuka, en revanche, je vous conseille le miel de Thym et Propolis Verte qui détient des vertus similaires,
    Vous souhaitant une agréable journée,
    Cordialement,
    Marjorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *