ruche automneL’hiver s’amorce. Vos abeilles doivent avoir tout le confort nécessaire pour survivre jusqu’au printemps : un toit  bien étanche et bien arrimé, un plateau couvre-cadres bien isolé, des provisions suffisantes.

Il n’est désormais plus possible de leur donner du sirop, mais si vous estimez qu’elles manquent de provision, vous pouvez toujours profiter d’une journée ensoleillée pour ajouter une petite plaque de Candi. Mais n’ouvrez plus les ruches, aucune manipulation ne doit être effectuée jusqu’à février-mars.

Attention ne réduisez pas la largeur de l’entrée de la ruche, sous prétexte de les aider à conserver la chaleur. Si l’air n’entre pas suffisamment, l’atmosphère risque de s’humidifier, favorisant le développement de moisissures. Les abeilles savent résister au froid mais pas aux moisissures. Il est même préférable de privilégier un fond grillagé pour permettre une meilleure aération.

Pour parer toute invasion de rongeur, il est, par contre, conseillé d’installer une grille métallique à l’entrée des ruches. Ces derniers font de terribles dégâts sur les cadres et l’odeur de leur déjection est insupportable pour les abeilles.

Si vous avez besoin de déplacer vos ruches, c’est le moment idéal. Surveillez la météo, attendez que 6 à 7 jours de froid et de mauvais temps se succèdent et procédez au déménagement. Après une semaine de confinement les abeilles ne se souviennent plus de l’emplacement de leur ruche. Déplacez-les tout de même avec une grande précaution : pas de chocs, de mouvement brusque, et le moins possible de bruit. Il ne faut pas déranger la grappe.

De manière générale, restez toujours vigilants. S’il n’est plus utile d’aller au rucher tous les jours, continuez tout de même d’y faire un tour régulièrement pour vérifier que tout va bien. Que le toit ne s’est pas renversé, qu’une branche n’est pas tombé sur la maison de vos abeilles, ou que la paroi n’a pas été attaqué par un oiseau ou un animal. Profitez-en pour observer si, lors de journées ensoleillées, quelques abeilles s’activent sur la planche d’envol, en quête d’un peu d’eau ou de nourriture hypothétique. Cela vous indiquera que la colonie se porte bien.

La bonne apiculture est faite de multiples petites attentions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *