hive flowDeux apiculteurs australiens viennent d’inventer un modèle de ruche qui pourrait bien révolutionner l’apiculture dans le monde entier. Ils ont trouvé le moyen de récolter le miel en le faisant s’écouler par un simple robinet. Une méthode beaucoup plus douce et moins dangereuse pour nos amies les abeilles, qui séduit déjà les investisseurs.

Pour l’instant, pour procéder à la récolte du miel, l’apiculteur est contraint d’étourdir les abeilles en diffusant de la fumée, puis de retirer les cadres pleins de miel, de les placer dans une centrifugeuse, afin de récupérer le précieux liquide. Cette manipulation n’est pas sans conséquence sur les abeilles. D’abord, comme toute intervention humaine sur une ruche, elle stresse les ouvrières. Certains se retrouvent même parfois écrasées lors du retrait d’un cadre, ou se noie dans le miel lorsqu’on le déplace.

Ce sont ces constatations qui ont poussé Stuart et Cedar Anderson, un père et son fils, tous deux apiculteurs à créer un nouveau système. Ils l’ont baptisée Flow hive, ruche d’écoulement. Ce nouveau modèle étonnant, résultat de dix années d’expérimentation, permet de récupérer le miel sans même ouvrir la ruche.

Comment ? Grâce à des alvéoles préformées en plastique transparent installées sur les cadres. Celles-ci sont capables de s’ouvrir en deux pour permettre la récolte. Grâce à une paroi, également transparente, l’apiculteur peut vérifier le niveau de miel contenu dans la ruche sans l’ouvrir. Lorsqu’il estime que les abeilles ont fait leur part du travail, il ne lui reste plus qu’à ouvrir un robinet pour que le miel coule. Simple comme bonjour. Une fois la récolte terminer, l’apiculteur ferme le robinet, les alvéoles en plastique se referme, les abeilles se remettent alors à refaçonner les alvéoles avec de la cire, et se remettent à les remplir.

Cette invention, en plus de protéger les abeilles, rend l’apiculture accessible au plus grand nombre. Avec un système aussi facile d’utilisation n’importe qui, même non-initié, pourrait avoir une ruche dans son jardin et produire son propre miel. Ce qui représente un réel espoir pour les colonies en déclin.

Tout ça, les passionnés comme les investisseurs l’ont bien compris. Lancé dimanche 22 février sur le site de financement participatif Indiegogo, le projet a déjà récolté 2,5 millions de dollars (2,2 millions d’euros) alors que ses inventeurs, Cedar et Stuart Anderson, avaient fixé comme objectif de recueillir 70 000 dollars (62 000 euros) en un mois.

Les apiculteurs du monde entier sont enjoués par cette innovation.

Une réponse à “Récolter le miel sans ouvrir la ruche, c’est possible !”

  1. Moudkir Fayçal dit :

    Bonsoir,
    s’il vous plait est ce que vous n’avez pas ce genre de ruche en vente ou des alvéoles artificiels.
    j’en serai reconnaissant de recevoir une réponse.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *