abeille capteur

Le déclin des abeilles, ces pollinisateurs indispensables à l’équilibre de notre écosystème, se poursuit. Pesticides, pollution, varroa, frelon asiatique… Les causes sont multiples et très difficiles à déterminer. Pour tenter de mieux comprendre ce phénomène de surmortalité, des scientifiques londoniens ont mis au point une nouvelle technologie consistant à suivre le comportement des abeilles à l’aide de minuscules capteurs.

C’est un système utilisé pour suivre les palettes dans les entrepôts qui a donné cette idée aux écologistes des jardins botaniques de Kew Gardens à Londres et plus particulièrement au Dr Mark O’Neill. Si on peut suivre des palettes, pourquoi pas des abeilles.

Le dispositif consiste à placer à la fois des lecteurs, d’une portée de 2,5 m, sur des fleurs et des arbustes dans l’environnement et des capteurs de 8 mm de long et 4,8 mm de larges qui sont fixés sur les abeilles à la colle. Les capteurs envoient un signal aux lecteurs placés le long des fleurs qui renvoient eux-mêmes un signal à un ordinateur. Pour que ça fonctionne, le Dr Mark O’Neil a développé une nouvelle sorte de puce RFID (identification par radio fréquence) plus fine et plus légère que les autres modèles utilisés auparavant pour suivre les insectes.

Le temps de marquage moyen des fleurs par les abeilles est de 20 minutes, ce qui suggère qu’une abeille butine sur environ 1 km. L’idée est donc d’avoir des lecteurs placés dans ce périmètre autour de la ruche pour suivre les mouvements de l’abeille lorsqu’elle se déplace librement dans la nature.

« C’est un grand pas en avant pour la technologie », indique le Dr Sarah Barlow, écologiste à New Gardens, qui a assisté aux premiers tests. « Personne ne dispose encore de cette gamme de capteurs appropriés pour le vol des insectes. Cette nouvelle technologie va ouvrir des possibilités pour les scientifiques dans le suivi des abeilles. Elle est essentielle pour comprendre pourquoi les abeilles disparaissent petit à petit et pour faire en sorte de remédier à ce problème majeur. »

 

Une réponse à “Un système pour mieux comprendre les abeilles”

  1. RFID dit :

    La RFID au service des abeilles, il fallait y penser !! Je suis impressionnée par cette technologie qui ne cesse de surprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *