OuieLes abeilles utilisent trois organes différents pour capter des sons. Elles sont sensibles aux sons de l'extérieur mais aussi très sensibles à ceux qu'elles produisent. Elles utilisent ces derniers pour communiquer et s'organiser à l'intérieur de la ruche. Trois organes sont impliqués dans l'ouïe de l'abeille :
  • Une membrane interne située entre les pattes intérieures vibre lorsque des sons ou des vibrations sont renvoyés par les rayons de la ruche. C'est grâce à celui-ci que les ouvrières captent le chant des reines.
  • Des sensilles campaniformes, situées à la base des antennes, sensibles aux vibrations.
  • Et des sensilles trichoïdes, situées dans le dernier tiers des antennes.
Grâce à ses différents organes, elles perçoivent des sons d'une fréquence inférieure ou égale à 20 hertz, entre 180 et 190 hertz, entre 250 et 300 hertz. Mais aussi, des chercheurs l'ont prouvé grâce à des tests avec magnétophone, des fréquences de 600 à 2000 hertz. Les vibrations que perçoivent les abeilles sont transmises par leur support : la ruche et notamment les rayons de celle-ci. Ainsi, une reine mère détecte les chants des reines prêtes à éclore de leurs cellules. Lorsqu'on heurte une ruche, le son qu'on entend est dû aux ouvrières qui vibrent des ailes. Elles émettent le même type de son lorsque l'apiculteur ouvre trop longtemps la ruche, lors du rappel pendant l'essaimage ou encore pendant les danses qui leur permettent d'échanger sur les sources de nectar repérées par les unes ou les autres ou les zones de danger.