Employé depuis des millénaires pour traiter les brûlures et les coupures, le miel entre aujourd'hui dans la composition d'un produit thérapeutique : le MediHoney, qui vient d'être agréé par la Food and Drug Administration aux USA. Ce baume à appliquer sur les plaies et brûlures, également vendu sous la forme de pansements pré-imbibés, sera commercialisé sans ordonnance aux Etats-Unis dès le printemps prochain.

Nos ancêtres utilisent le miel depuis des lustres pour soigner les plaies, et le Dr Dixon avait déjà affirmé et prouvé par plusieurs expérimentations dès 2003 la capacité du miel de contrôler efficacement et irrésistiblement un grand nombres de microbes. Le marché des laboratoires thérapeutiques fait aujourd'hui un pas de plus vers la reconnaissance des bienfaits du miel. Une forme plus concentrée de MediHoney sera, elle, disponible uniquement sous ordonnance.

C'est du miel de Manuka, originaire de Nouvelle-Zélande qu'on retrouvera dans la composition de ce médicament. Il nuit à la croissance de trois types de bactéries résistantes, qui apparaissent dans les plaies infectées. De plus les études récentes, sont venues confirmer celles menées en 2009 par l'université de Sydney, et montrent aussi que le miel de Manuka rend les "superbactéries", c'est-à-dire celles habituellement résisitantes aux antibiotiques, plus sensibles aux médicaments.

 D'autres produits pour curer les plaies, utilisant le miel, existent déjà sur le marché, : le Honey Mark ou encore les baumes Wound Honey, mis au point par le docteur Nordyke's.