De la ruche de paille aux ruches plus complexes comprenant plusieurs hausses, il en existe plusieurs sortes. Certaines formes rendent difficiles l'inspection du couvain, la séparation du couvain et du miel ou encore la repérage de la reine. Il est important de se renseigner avant de choisir sa ruche, et de regarder quels modèles sont utilisés dans chaque région. La ruche en paille Sans socle, il s'agit d'une sorte de grand chapeau en paille ou en osier pourvu d'un trou pour l'entrée et la sortie des ouvrières. Les abeilles s'y suspendent au toit pour y construire les rayons. Ce type de ruche ne peut pas être utilisé sur une longue période mais peut être très utile pour capturer un essaim dans l'urgence. Les ruches en paille favorise la production de propolis. La ruche à barrettes ou ruche Warré La ruche à barrettes consiste au placement de barre de bois sur lesquels les abeilles peuvent construire elles-même les rayons. Elle ne permet pas de séparer physiquement couvain et miel, mais en déplaçant les barres on peut essayer de mettre manuellement le miel d'un côté et le couvain de l'autre. Cette ruche ne permet pas la récolte par extracteur mais on peut égoutter les rayons ou les presser et les filtrer. La ruche Langstroth Créée par le révérend Langstroth, cette forme de ruche est plus calculée. Pour l'imaginer, il a réfléchi aux dimensions optimales à lui donner, ainsi qu'à l'espacement idéal à laisser entre chaque cadre. Résultat : un corps de ruche profond contenant dix cadres et des hausses de longueurs différentes. Le petit bonus : tous les éléments sont interchangeables. Cette forme est très répandue aux Etats-Unis. La ruche WBC Entendez ruche William Braughton Carr. Elle ressemble à l'idée qu'on se fait a priori d'une ruche et contient dix cadres en forme de pagode. Elle reste relativement chère et difficile à manipuler. La ruche Dadant Très utilisé en France et en Espagne, ce type de ruche est très proche de la Langstroth : dix cadres e composants interchangeables. La ruche Voirnot On doit cette ruche de forme cubique au curé et apiculteur Jean-Baptiste Voirnot. On les retrouve surtout dans les régions froides et montagneuses. En terme de taille elle est entre la Langstroth et la Dadant. La ruche de production La spécificité de ce modèle est que les abeilles peuvent passer en dessous et au-dessus des cadres. Une grille à reine est placé au fond de la ruche. Elle permet une très importante production de miel. chaque hausse peut contenir entre 23 et 27 kg de miel chacun. On associe souvent un corps de ruche de production à des modèles de hausses plus légers.