Alors que le salon international de l'agriculture 2011 ouvrira ses portes samedi 19, l'association France Nature Environnement lance aujourd'hui une campagne d'affichage choc pour lutter contre les pesticides qui déciment les colonies d'abeilles, les OGM et les algues vertes. "La France est le 1er consommateur européen de produits phytosanitaires, rappelle la FNE. Et l'emploi massif de pesticides dangereux contribue au déclin des abeilles et autres pollinisateurs." Si elle reconnait l'utilité éventuelle des pesticides, elle rejette par cette campagne leur utilisation en masse et le productivisme agricole. La FNE réclame le retrait du marché des produits évalués les plus dangereux, en particuluers pour les abeilles, tels que le Cruiser ; et que l'agriculture utilise les forces de la nature comme les haies, les rivières, la variété de l'écosystème, au lieu d'essayer de les détruire. Au-delà du coup médiatique, cette opération a pour objectif de remettre ces débats environnementaux sur le devant de la scène et de proposer des solutions. Il faut que l'agriculture trouve des alternatives aux pesticides : des variétés plus résistantes aux maladies, des rotations de cultures plus longues, des parcelles plus petites et plus variées, des sols en bonne santé, un meilleur conseil des vendeurs de pesticides aux agriculteurs. "Cette dernière recommandation avait déjà été obtenue dans le cadre du Grenelle mais n'est pas appliquée", défend l'association. Et pour pousser encore plus loin son action, la FNE a mis en place une pétition pour l'interdiction des pesticides les plus dangereux et l'application totale du plan Ecophyto 2018. Pour la signer : cliquez ici. Les autres affiches de la campagnes :

"La France importe des OGM pour alimenter son bétail alors qu'elle en interdit la culture." FNE

"Des tonnes de lisier, issues des déjections  des élevages industriels, provoquent, en augmentant le taux de nitrates dans l'eau, des marées d'algues vertes."