Un reportage d'envoyé spécial le rappelait récemment, la surmortalité des abeilles est alarmante. Il faut agir ! Au cours des prochaines semaines, je vous proposerai quelques astuces simples que chaque apiculteur, professionnel ou amateur, peut utiliser pour protéger son rucher. La première : la magnétothérapie. Qu'est-ce que la magnétothérapie ? Un bien grand mot pour une petite technique aux pouvoirs étonnants. Il s'agit de placer deux aimants à mi-hauteur de chaque côté de la ruche. Plusieurs expérimentations ont prouvé que ce champs magnétique augmente la vitalité et l'énergie des abeilles, ce qui les protègent contre toute agression, ondes, parasites et maladies. Sa production de miel a doublé C'est un dénommé Edouard Strezpek, apiculteur amateur, qui a découvert cette technique il y a plus de trois ans. Ces colonies se portaient mal, avait sans cesse besoin d'être nourries, produisaient peu de miel. Il a décidé de leur appliquer des aimants, qu'il utilisait pour ses propres soins. Le résultat a été spectaculaire, sa production de miel a doublée, ses colonies étaient fortes, populeuses... Cette expérimentation a alors été effectuée à grande échelle sur une cinquantaine de ruches pendant trois ans pour un résultat tout aussi surprenant. Se fiant à ces résultats, le SIARP (syndicat des apiculteurs de la région parisienne) a multiplié la méthode sur plus de mille ruches en 2010. Comment ça marche exactement ? Les deux aimants créent dans la ruche un champ magnétique continu nettement supérieur au champ magnétique terrestre. Il n'est pas en lui-même dangereux pour la santé des abeilles mais à le pouvoir de contrer tous les champs magnétiques alternatifs et ondes extérieurs. La ruche devient un lieu protégé, les ouvrières sont plus "zen" d'une certaine manière et peuvent se concentrer sur leur tâche. Ce champs magnétique continu a par ailleurs le pouvoir d'agir sur tous les éléments liquides contenus dans la ruche et les points géopathogènes. Il a des effets biologiques très bénéfiques pour le rucher. Les effets sont généralement visibles au bout d’un mois. Où se procurer des aimants ? Cliquez ici.