L'abeille a une résolution visuelle plus faible que l'homme mais peut enregistrer un plus grand nombre d'informations visuelles. Elle a deux sortes d'yeux : des yeux composés, de chaque côté de la tête, et des ocelles, sur le dessus de la tête. Les yeux composés sont composés de 4000 à 6000 facettes hexagonales qui sont chacune un oeil complet avec une cornée, un cristallin et une rétine. Ce sont eux qui permettent aux abeilles de former les images. Le pouvoir de résolution de l'abeille est de 25 000 cellules par centimètre carré contre 450 000 chez l'homme. Les abeilles ont une bonne vision des formes précises, mais perçoivent difficilement les éléments massifs. L'abeille ne perçoit pas non plus le même spectre de couleur que les hommes. Elles voient du vert à l'ultraviolet en passant par le bleu, soit entre 300 et 500 nanomètres, alors que l'homme perçoit du bleu-violet au rouge, soit de 400 à 800 nanomètres. Les ouvrières ne voient donc pas le jaune, ni le rouge. Les abeilles sont tout de même attirées par les fleurs rouges parce qu'elles les perçoivent dans l'ultraviolet. Les oncelles sont placés sur la tête de l'abeille, elles comprennent une lentille, un corps vitreux et une rétine. Elles ne permettent pas de former une image nette, mais elles sont très sensible à la lumière. Elles sont capables de détecter la direction et les modifications de la clarté. Elles informent la butineuse, qui partent parfois loin de leur ruche au crépuscule, du temps qui leur reste avant la nuit.