Hier, jeudi 13 mai, TF1 diffusait le téléfilm Panique ! de Benoit D'Aubert avec Richard Anconina, où les abeilles menaient la danse. Au-delà du thriller, ce téléfilm revient sur l'importance des abeilles et de leur pollinisation pour l'ensemble de l'écosystème et donc pour nous, les hommes. "Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que trois années à vivre", c'est sur cette citation populaire, communément attribuée à Albert Einstein, que se conclut le film. Si on ne peut être sûr que le célèbre physicien est prononcé ces mots, le fond du propos n'en est pas moins réaliste. 35 % selon le film, 40 % selon d'autres études, de notre alimentation en fruits, légumes et oléagineux dépend totalement de l'action de pollinisation des infatigables ouvrières. Richard Anconina (François) qui, à la fin du film, dit à sa fille : "la nature est belle, mais tellement fragile", a aussi choisi ce film pour son message écologique. Il déclarait au blog TV News : "Une abeille posée sur une fleur est un joli tableau, mais pas seulement, c'est aussi l'équilibre du monde. Si nous ne nous occupons pas davantage de la préservation des abeilles, les conséquences seront dramatiques. A la lecture de Panique !, je me suis documenté et je me suis aperçu qu'un tel phénomène s'était déjà réellement produit. Panique ! n'est donc pas un film de science-fiction mais bien une histoire en phase avec notre époque". Entre les attaques de frelons asiatiques, la pollution et les insecticides ce sont entre un tiers et un quart de nos abeilles qui disparaissent chaque année, et avec elles notre écosystème.