varroaLe varroa est un acarien parasite qui tue les abeilles. Dès son apparition en France, en 1982, il a entrainé la mort de la plupart des essaims sauvages ainsi que la disparition des colonies non traitées. Alors quand, en 1994, des colonies sauvages sont réapparues, l’Inra, l'institut national de recherche agronomique, décide d'étudier l’origine de ce parasite pour tenter de protéger les abeilles. En 1999, première découverte majeure. Les scientifiques découvrent que certaines races d'abeilles sont capables de survivre au varroa. Dès l'année suivant, l'Inra décide d'étendre ses travaux de recherches à 70 colonies. Tous ces efforts ont payé, les chercheurs savent aujourd'hui que des colonies d’abeilles effectivement parasitées par Varroa Destructor peuvent vivre sur des périodes supérieures à 10 ans. Mais ils viennent de décider d'aller encore plus loin.À Avignon, où est installée une colonie résistante au varroa - les larves dans leurs alvéoles sont capables d’inhiber l’acarien - une généticienne vient d'être engager pour tenter d’identifier les gènes résistants au parasite. L'objectif ? Effectuer, à terme, de la sélection génétique pour rendre les toutes abeilles plus résistantes.