happy culteurA Itatira au coeur du Brésil, Boneco est devenu une icône. Il faut dire qu'on ne croise pas tous les jours un apiculteur à quatre pâtes. Non vous ne rêvez pas, derrière cet accoutrement complet du parfait apiculteur se cache un âne. La récolte du miel est un art difficile. Au Brésil, dans les chemins abruptes et sous la chaleur, les conditions de travail des apiculteurs peuvent s'avérer extrêmes. Les hommes s'aideraient bien d'animaux pour transporter les ruches, le miel... Mais impossible, les piqûres d'abeilles sont trop inconfortables et dangereuses pour les animaux. Manuel Juraci a décidé de contourner le problème. Il a imaginé et conçu une tenue d'apiculteur pour son âne : Boneco. Totalement hermétique. le costume sur mesure recouvre le corps, les pattes, l’encolure et la tête de l’animal d'une toile blanche. Pour protéger les oreilles sans endommager leur cartilage, il a ajouté un bonnet (d’âne) équipé d’armatures forme une coque, qui permet à l’animal de mouvoir quasi librement ses oreilles. Comme sur les costumes des hommes, une moustiquaire montée sur des arceaux lui permet de voir et respirer correctement. Grâce à cet habit insolite, Manuel Juraci a réussi à augmenter largement sa production de miel. Au point de surpasser aujourd'hui tous ses concurrents. De quoi interpeller l'Association des producteur de miel de la région, qui commence à s'intéresser de près à cette idée. Manuel Juraci pourrait voir prochainement fleurir les commandes de tenue d'apiculteur pour âne. Et en faire très vite une activité lucrative. Les habitants eux vont devoir s'habituer à croiser bourriquets aux allures de cosmonautes.