Depuis l’abrogation de la loi sur les conditionnements en multiples de 250 g, en juillet 2002, on a vu apparaître des conditionnements de tous les grammages et de plus en plus originaux et attrayants. Revenons sur l’histoire du conditionnement du miel des débuts à nos jours. Autrefois, les familles achetaient aux apiculteurs le miel dans des seaux réutilisables, de 3,5 à 10 kg pour tenir tout l’hiver. Depuis les années 50, les apiculteurs ont opté pour des pots en carton paraffiné, qu’ils ont remplacé dans les années 60 par des pots en verre ou en plastique, plus étanches. Le verre est plus lourd que le plastique mais a une image plus naturelle que le plastique. Ces trois emballages (carton, verre, plastique), coexistent toujours dans les linéaires mais des emballages modernes sont apparus. Le « squeezer » et le pot à bec verseur sont appréciés pour leur côté pratique. On trouve également la dosette ou la ration, de 30 ou 50 g qui intéresse principalement l’hôtellerie et la restauration. On trouve aussi le conditionnement en tube, difficile à faire seul, mais qui trouve un attrait auprès des sportifs.   Parmi les dernières nouveautés, on trouve aussi l'emballage en polyéthylène téreftalate, parfait compromis puisqu'il s'agit d'un plastique mais qui a l'apparence du verre.