Miel 1Le miel et la cire font partie du quotidien des hommes depuis plus de 10 000 ans. Des preuves d'une certaines pratique apicole datant de la préhistoire ont été découvertes. Il faut aller en Espagne pour les trouver, mais des gravures et peintures préhistoriques figurant des scènes de récolte de miel datant de 4000 à 4500 ans avant Jésus-Christ ornent les murs de la Cueva de la Arana à Bicorp près de Valence mais aussi une falaise de la province de Castellon. Aucun texte n'explique vraiment comment ils s'y prenaient mais il semble qu'à l'époque des Gaulois aussi les hommes récoltaient le miel des abeilles sauvages. Des lois étaient édictées à propos de la récolte du miel. On suppose que les Gaulois se servaient alors d'échelle pour atteindre les essaims naturels installés dans les arbres. Ce n'est qu'au fil des différentes invasions que d'autres méthodes, notamment celle de la ruche, apparurent.    Du Moyen-Age au XVIIIe siècle Les traités datant du Moyen-Age ne mentionnent que très briévement l'élevage des abeilles mais on sait qu'en cette période le miel remplace le sucre dans l'alimentation. La cire est également très utilisée dans les rites religieux et par la noblesse. Au début du XIVe siècle, Pietro de Crecenzi consacrera tout de même plusieurs chapitres de son "Traité d'agriculture" aux animaux de la ferme, et notamment aux abeilles. On y apprend qu'à cette époque, la récolte du miel des essaims sauvages est encore une activité très présente. Elle se fait généralement par étouffage des ouvrières. En parallèle de cette activité pratiquée en forêt, on voit apparaitre des ruches. Boites de paille surmontées d'un toit à peu près imperméable, ces premières maisons d'abeilles étaient déjà constituées de hausses. Pour emplir ces ruches, les hommes récupéraient des essaims sauvages, tentaient de les orienter à grand renfort de bruits et de cris vers les ruches, puis leur jetaient de la terre et de l'eau pour obliger les abeilles à se poser sur leur nouvelle demeure. Pour récolter le miel, les apiculteurs asphyxiaient la colonie ou, déjà, l'enfumait et ne prenait qu'une part du miel pour lui permettre de subsister. Il faut attendre les découvertes du 18e siècle pour que l'apiculture prenne un réel essor. miel 2miel 3