Le Conseil d'Etat a rejeté, le 21 novembre, le pourvoi de la société agrochimique Syngenta, sur l'interdiction du pesticide Cruiser OSR, utilisé pour le colza en enrobage de semence. L'Unaf, Union nationale de l'apiculture française a salué cette décision mais espère maintenant que le gouvernement va élargir son interdiction à d'autres pesticides.   Stéphane Le Foll, avait pris la décision en juin dernier, à la suite d'un rapport alarmant sur les effets du Cruiser, d'interdire définitivement l'usage du Cruiser OSR sur les cultures françaises. Syngenta était alors, dès juillet, passé en référé devant le tribunal administratif de Versailles pour tenter de faire annuler cette nouvelle règle, "préjudiciable à l'agriculture". Le tribunal avait rejeté la demande. Le Conseil d'Etat confirme et signe : les abeilles françaises n'auront plus à subir les effets de cet agent chimique destructeur. Pour Olivier Belval, le président de l'Unaf, "cette décision du Conseil d'Etat doit permettre au ministère de l'Agriculture d'aller jusqu'au bout en prononçant le retrait du Cruiser sur le maïs également", le Cruiser 350 (Source AFP).