Abeille sur une fleur de ciste.Les abeilles n'ont rien de semblable à nos mains, ni à nos doigts et pourtant elles ont un sens du toucher très développé. Pour explorer ce qui les entoure, les abeilles utilisent principalement leurs antennes. Elles s'en serve en tatonnant, comme le ferait un aveugle avec son baton. Les abeilles sont également capable de prendre. Avec leurs pattes, elles prélèvent du pollen ou de la propolis. Grâce à leurs mandibules, elles sont aussi capables de malaxer de la cire ou de la propolis, mais aussi de mordre ou de saisir un cadavre pour le sortir de la ruche. Au-delà de cette activité tactile, les abeilles sont aussi dotées de nombreux récepteurs sensoriels, un peu partout sur le corps, qu'on pourrait assimiler aux poils humains. Ces derniers leur permettre de percevoir leur environnement. Ils sont composés de soies à la base desquelles on retrouve des cellules sensorielles qui enregistrent chaque mouvement pour les envoyer au cerveau. Les soies sensorielles situés sur l'oeil renseignent l'abeille sur les flux d'air. Une information importante notamment utilisée par les butineuse pendant le vol. D'autres soies situées dans le cou informent sur la pesanteur.