Stéphane Le Foll, le nouveau ministre de l'agriculture, l'avait annoncé, il l'a fait. La France vient d'interdire officiellement le Cruiser OSR. Ce pesticide, utilisé pour l'enrobage des semences de colza est soupçonné de contribuer au phénomène de surmortalité des abeilles. La France devient ainsi le premier pays à interdire l'usage de ce produit en Europe. C'est un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), qui a dernièrement évoqué des risques certains pour les abeilles. Delphine Batho, la nouvelle ministre de l'écologie, parle d'un "signal fort. Il s'agit de l'application du principe de précaution au regard des informations sur la dangerosité de ce produit" Syngenta, la société suisse qui commercialise le Cruiser, va déposer très rapidement un recours contre cette décision devant le tribunal administratif. "C'est une décision pénalisante pour l'agriculture française, qui utilise comme seul argument une seule expérience non-validée et très éloignée de la pratique", a déclaré Syngenta. Le colza est la première plante butinée par les abeilles. Or jusqu'à présent près de la moitié de la surface de colza cultivé en France était traitée au Cruiser. Cette décision constitue donc une première victoire pour les abeilles. Mais selon l'association France nature environnement, il faudrait également évalué la dangerosité des autres versions du Cruiser comme celle qui existe pour le maïs.