La proposition du député vert Yves Cochet d’interdire les insecticides dits « néonicotinoïdes », tels que le Gaucho ou le Cruiser, a été refusée par l’assemblée du Grenelle 2. Il est pourtant prouvé que ces insecticides sont l’une des causes de la forte mortalité des colonies d’abeilles. « Les acteurs de la filière apicole et les scientifiques du monde entier ont unanimement accusé ces insecticides de porter de graves préjudices aux colonies d’abeilles et de mettre en péril la production de miel », défendait ardemment Yves Cochet, soutenue par l’opposition de gauche. L’argument finalement majoritaire a été l’ « incompatibilité au droit commun » et l’interdiction a été repoussée. Certains déplorent un recul par rapport au Grenelle de l’environnement acte 1 qui, on le rappelle, prévoit de diminuer de moitié l’usage des pesticides d’ici 2018. Suspension : les abeilles se portent mieux Au niveau national, les différents ministères de l’agriculture se prononcent une fois dans le sens de l’interdiction, une fois dans le sens de l’autorisation depuis plusieurs années. Ainsi le Gaucho (surtout utilisé dans la culture des tournesols) et le Régent avaient été totalement interdits en 2005. Selon Henri Clément, président de l’UNAF, l’Union nationale de l’apiculture française, la suspension avait eu un résultat conséquent sur la santé des abeilles, même si les résidus des produits dans les sols mettront de nombreuses années à se dissiper. Le tournant 2008 En 2008, la Commission Européenne a autorisé l’imidaclopride, la composante de ces insecticides. La même année, le ministère de l’agriculture français avait, de son côté, accepter l’arrivée sur le marché du Cruiser, un neurotoxique. Encouragée par la compétitivité face à l’Italie ou l’Allemagne qui elles l’autorisaient, cette décision avait fait polémique. Concrètement, en quoi ces produits sont-ils néfastes pour les abeilles ? Selon une étude de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), le Cruiser s‘attaque au système nerveux des abeilles, elles perdent alors le sens de l’orientation. Les ouvrières, ainsi incapables de rejoindre leurs ruches, sont condamnées. Les effets du Gaucho sont semblables.