La récolte : enfin ! On peut retirer les hausses des ruches et extraire le savoureux miel. Attention, il faut bien sûr toujours laisser à la colonie de quoi satisfaire ses besoins, c'est-à-dire environ 15 kg. Il faut penser à bien nourrir les abeilles pour compenser le miel qu'on a prélever. Mais justement, si l'apiculteur ôte trop de miel, il rend la ruche véritablement dépendante et devra la nourrir davantage et plus longtemps. Une fois le miel extrait des hausses, il faut retirer la cire et la stocker, puis nettoyer et remplacer les cadres dans la ruche pour que les abeilles puissent recommencer à travailler. C'est également le moment de fermer l'entrée de la ruche pour protéger la colonie de l'invasion des guèpes. Pour cela, ne laisser que 5 cm d'espace environ. Dans la mesure du possible, il est pertinent de déplacer les ruches vers les coins de bruyères, pour qu'elles en profite à la saison idéale. Et dernière chose : savourez votre miel frais sans modération...