La ruche, décidément source inépuisable de bonnes choses, inspire depuis longtemps et continuera d'inspirer les plus grandes tables. Un breuvage à base de miel est particulièrement appréciée depuis des milliers d'année : l'hydromel, l'un des plus vieux alcools que l'homme ait découvert. Sa recette est pourtant des plus simples, et contenue dans son nom : de l'eau (du grec udôr) et du miel (meli en grec), exclusivement. La fermentation fait tout le reste. Seules les levures utilisées pour la réaliser peuvent être ajoutées, mais elles ne sont même pas nécessaires, certains miels en contiennent assez pour que l'alchimie se produisent tout naturellement. Le nectar des dieux Pour la petite leçon d'histoire, l'hydromel est l'un des premiers alcools que l'homme ait bu, vers - 1000 ans avant J.C. au Danemark. La mythologie nordique l'a même quelque peu sacralisé, en faisant l'une des boissons du festin des dieux. Les anglais le traduisent encore : "nectar of gods", le nectar des dieux. Toutes les vertus du miel Généralement affiché comme un alcool entre 10° et 16°, l'hydromel est un apéritif doux et naturel, à servir très frais sans accompagnement sinon une simple rondelle de citron. Et s'il est bien sûr à consommer avec modération, il possède aussi toutes les vertus connues et reconnues du miel. Il est notamment très réputé en Bretagne, où il est plus connu sous l'appellation de chouchen. Gagnant à être conservé, il se bonifie avec l'âge et orne parfois les tables des plus grands restaurants. Où trouver de l'hydromel (ou chouchen) ? Cliquez ici