S'il est le mode naturel de reproduction des colonies d'abeilles, l'essaimage n'est pas toujours souhaitable pour l'apiculteur. Il n'est en effet pas très pratique de voir une partie de sa colonie déserter la ruche et migrer vers une branche d'arbre voisine. Alors comment l'éviter ? Il est d'abord intéressant de comprendre pourquoi l'essaimage se produit. Au début du printemps, de nouvelles larves sont nourries à la gelée royale pour élever de nouvelles reines. Juste avant l'éclosion de ces nouvelles souveraines, voilà le moment que l'ancienne reine choisit pour quitter la ruche. Cependant l'essaimage peut aussi se produire dès que les abeilles estiment être trop nombreuses et donc avoir besoin d'une nouvelle reine. Equilibrer les ruches Le rôle de l'apiculteur est de travailler en amont, en observant bien ses colonies et agissant en fonction. Plusieurs techniques existent et peuvent être cumulées. Pour éviter la fièvre de l'essaimage et une trop forte densité d'abeilles, vous pouvez faire de la place en ajoutant des hausses, et/ou répartir les cadres de couvains entre les colonies fortes et les colonies faibles. L'essaim artificiel Une autre solution efficace consiste à créer un ou plusieurs essaims artificiels dans les colonies fortes. Il s'agit d'anticiper l'essaimage naturel pour ne pas avoir ensuite à courir après l'essaim mais le contrôler. Pour cela, il suffit de préparer à l'avance une ruchette et 4 cadres de cire gaufré. On prélève deux cadres de couvain operculés bien avancés avec un maximum de nourrices, et un cadre de miel, en veillant bien à ne pas emporter la reine. On place les trois dans la ruchette avec un cadre de cire gaufré. On resserre les cadres de la ruche principale et on place les trois cadres de cire restant sur un côté, en veillant bien à ce que le cadre qui les précède ne soit pas déjà plein de miel. La ruchette est alors emmenée sur le rucher de fécondation où on la laisse terminer son élevage de reine. Dès que l'essaim arrive sur quatre cadres, la nouvelle reine est transférée en ruche (pour remplacer une reine vieille ou inefficace) ou l'essaim est vendu. Détruire régulièrement les cellules royales Malheureusement parfois toutes ces précautions ne suffisent pas à empêcher les abeilles d'élever des reines en quantité. Dans ce cas, un dernier recours existe, mais il est fastidieux. Il vous faudra aller très régulièrement détruire les cellules royales vous même. Pour ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure de l'apiculture, la période de l'essaimage est le moment idéal pour tenter de récupérer un essaim auprès de votre rucher école, ou d'un apiculteur.