Abeilles-Fleurs23On affirme et répète que le miel est un produit totalement naturel. Et c'est vrai, les abeilles le fabriquent directement à partir de ce qu'elles récoltent dans la nature, mais que butinent-elles exactement ? La simplification pousse à dire qu'elle récolte le nectar des fleurs pour le transformer en miel, mais il n'est pas seule source mellifère de la ruche. Les abeilles butinent également le miellat. Qu'est-ce que le nectar ? Les abeilles le trouve généralement au cœur des fleurs. Il s'agit d'une solution aqueuse plus ou moins concentrée fabriquée par les tissus glandulaires ou nectaires de la plante. Le nectar est constitué pour 20 à 40 % de sucres, parfois jusqu'à 80 %. C'est cette concentration en sucres qui détermine la vitesse de cristallisation du miel. Certaines plantes produisent uniquement du glucose et du fructose, d'autres uniquement du saccharose, certaines produisent les trois. Le nectar contient aussi quelques vitamines, pigment et arômes dont dépendent la couleur et l'arôme du miel final. Qu'est-ce que le miellat ? On appelle miellat les excrétions laissés sur les végétaux par les insectes suceurs. C'est le cas, par exemple, du miel de sapin d'Alsace. Les abeilles le fabriquent à partir des sucres rejetés par les pucerons et les cochenilles qui se sont nourris de sève de sapin et d'épicéa, et à partir de la sève qui sue des arbres à l'endroit où les insectes les ont piqués. Le miellat est souvent plus concentré en sucre que le nectar, ce qui demande aux abeilles un apport glandulaire plus important pour le prélever. Et on y retrouve pas le même type de sucres. Plutôt des disaccharides et des trisaccharides comme l'erlose. Le miellat, dont la composition est plus proche de celle de la sève, est plus riche en acides organiques, en minéraux et en azote que le nectar. Quand elles trouvent du nectar à profusion les abeilles ont tendance à délaisser le miellat, mais par temps plus sec, il peut devenir une source importante de la ruche.