abeilleOn associe souvent le mot « pollen » à la manifestation d’allergies.

Et si l’on vous disait qu’il y avait 2 types de pollen bien distincts ? En effet, on confond le pollen anémophile avec le pollen entomophile. Le pollen anémophile est celui qui est transporté par le vent. C’est un pollen allergisant qui provoque des gênes respiratoires et le fameux « rhume des foins ». Le pollen entomophile c’est le pollen transporté par les insectes que l’on peut consommer sous forme de pelotes ou en compléments alimentaires qui lui, n’est pas plus allergène que d’autres aliments.




D’accord mais qu’est-ce que le pollen d’abeille ?

Les abeilles dans le cadre de leur travail quotidien, butinent les fleurs et collectent le pollen en mordillant les étamines des fleurs. Le pollen est à ce moment là mélangé au nectar ainsi qu’à la sécrétion des glandes salivaires de l’abeille. Pendant son vol, elle confectionne des petites boules avec cette mixture : on les appelle les pelotes, qu’elle conserve dans les corbeilles de ses pattes pendant qu’elle continue à butiner. De retour à la ruche, le pollen est stocké dans des alvéoles proches du couvain. Elles sont tassées par les abeilles ouvrières puis recouvertes d’un peu de miel et de cire. Cette couverture provoque la fermentation du pollen et améliore ses propriétés. Une fois le pollen fermenté, les abeilles se nourrissent avec.
Ce processus permet de produire des pelotes de pollen enrichies avec jusqu’à 250 éléments comme des lipides, des vitamines, des micronutriments, des acides aminées et des flavonoïdes... Le pollen ainsi fermenté est totalement différent du pollen volatil.


pollen

Allergique au pollen anémophile n’est probablement pas allergique au pollen entomophile* !

Les personnes souffrant d’allergies au pollen anémophile peuvent tout à fait ingérer des produits formulés à base de pollen des fleurs. Ne s’agissant pas de pollen volatil mais bien du pollen récolté et mis en pelote par les abeilles, il ne provoque pas de réaction allergique.

Ces petites pelotes pourtant très bénéfiques pour l’organisme sont moins connues et moins exploitées que le miel. En effet, le miel est doux et facile à intégrer dans notre quotidien, que ce soit dans la cuisine ou en cosmétique mais le pollen est tout aussi bienfaisant.

Les avantages nutritionnels du pollen sont nombreux. En effet, il contient naturellement des antioxydants, des protéines végétales, dont de nombreux acides aminés indispensables à la vie. L’organisme ne pouvant les synthétiser, on ne peut les trouver que dans l’alimentation. Le pollen des fleurs contient également des glucides, enzymes, lipides, probiotiques, de nombreux minéraux et oligo-éléments majeurs (calcium, fer, chlore, cuivre, magnésium, phosphore, potassium, sélénium), un grand nombre de vitamines des groupes A, B (B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12 ou acide folique) C, E, des provitamines A, des phytostérols ainsi que de la rutine.

Antioxydants, protéines végétales…Le pollen d’abeille possède de nombreux bienfaits !

Grâce à une teneur riche en vitamine B3, le pollen contribue au métabolisme énergétique normal, au fonctionnement normal du système nerveux, au maintien d’une peau et de muqueuses normales (cheveu, ongles), aux fonctions physiologiques normales et à la réduction de la fatigue. Source de fibres, il contribue également au bon fonctionnement du transit. Ses atouts sont donc nombreux : il aide à la digestion, permet de booster l’énergie et de fortifier le corps. En complément de la gelée royale, il permet aussi de vous apporter tonus et vitalité. Il devient alors un véritable acteur de votre bien être.

pollen

Vous n’avez donc pas de souci à vous faire quant à la consommation de ce super aliment riche en vitamines et il peut même vous aider à la longue, à atténuer les allergies printanières au pollen anémophile !

Découvrez nos produits au pollen des fleurs sur www.famillemary.fr

* En cas d’allergie confirmée au pollen, pour éloigner tout risque potentiel, consultez l’avis de votre médecin.