alvéolesFascinantes productrices de miel, maitresses de l'orientation, communicantes... Les abeilles sont aussi de fascinantes architectes. Elles construisent leur ruche de manière très organisé. Chaque cadre est constitué d'une multitude d'alvéoles hexagonales parfaitement juxtaposées. Mais d'où vient cette forme géométrique si complexe ? L'équipe du professeur Bhushan Karihaloo, de l'Université de Cardiff s'est penché sur la question. Dans un article paru ce mercredi 17 juillet dans la revue Interface de la Royal Society britannique, l'équipe du professeur Karihaloo a démenti certaines hypothèses anciennes qui attribuaient aux abeilles la capacité d'effectuer des calculs mathématiques pour optimiser leur lieu d'habitation. Après de longues observations les scientifiques ont démontré que la transformation des alvéoles, circulaires à l'état naturel, en hexagones, s'effectue grâce à l'écoulement de la cire fondue à la jonction des différentes cellules. A une température d'environ 45°C, la cire commence à couler lentement, tel un liquide élastique de type caramel. Elle s'étire et c'est alors que des angles se forment mécaniquement à la jonction des cellules, formant une multitude d'hexagones. Une telle température s'explique par l'activité frénétique des milliers d'abeilles lorsqu'elles construisent et emplissent les rayons. Si les scientifiques ont eu recours à des formules physiques et mathématiques pour résoudre cette énigme de la nature, ils admettent néanmoins être émerveillés par le travail des abeilles, qui "chauffent, pétrissent, amincissent la cire exactement là où il faut".