Les abeilles peuvent se nourrir de deux substances pour créer le miel : le nectar de fleur ou le miellat.

Mais de quoi s'agit-il ? Le miel de miellat est une substance que les abeilles fabriquent à partir des excréments des pucerons qu'elles consomment sur les feuilles des arbres.

Principalement présent dans les miels de forêts, comme le miel de sapin, il leur donne cette saveur toute particulière. Dotés d'un système digestif hors norme, les pucerons, cochenilles, aleurodes, psylles…, ces êtres miniscules, sucent la sève des arbres et des plantes et sont capables de la sécréter en un temps record. Ils la transforment en une sustance sucrée dont rafolent les abeilles et les fourmis : le miellat.

miel de forêt

Miel de forêt de nos ruchers d'Anjou

Je découvre

Miel de sapin du Jura

Je découvre

 

Les ouvrières jaunes et noires butinent ce miellat et le ramènent à la ruche pour le transformer en miel. Sombres car très riches en matières minérales, les miels de miellat sont plus forts que les miels de fleurs. Ces miels sont très conseillés pour diminuer les états de fatigue, d'anémie, d'asthénie pour leur apport en oligo-éléments et en sels minéraux. Les miels de miellats sont également plus riches en antioxydants que les miels de nectar.

Pour la petite histoire, les fourmis élèvent même les pucerons ! Elles les transportent et les chouchoutent pour obtenir le précieux miellat. Ces miels de miellats sont souvent un peu plus honéreux, et bénéficient d'une excellente image de marque dans certains pays, notamment en Allemagne. Les anglo-saxons le nomment même « honeydew », rosée de miel.