A la fin de l’automne, les colonies sont en hivernage, elles ont été nourries et traitées. L'apiculteur peut profiter de ces quelques moments de répit pour ranger, nettoyer et désinfecter son matériel afin d’être prêt à redémarrer dans les meilleures conditions dès que les beaux jours reviendront. Toute production alimentaire impose le respect de principes élémentaires d'entretien. Il est important d'utiliser de l’eau potable, et d'avoir à sa disposition un point d’eau chaude. Les produits, comme la vaisselle, entrant en contact avec le miel doivent être autorisés pour un usage alimentaire. Il s'agit d'enlever au préalable par lavage, grattage ou décapage tout ce qui peut constituer une source de contamination par les microorganismes avant de prévoir au moins un nettoyage complet annuel pour tout le matériel et les locaux utilisés. Il faut aussi consigner les dates de grand nettoyage du matériel utilisé dans un registre. Le matériel en bois Pour tous les éléments en bois présents dans la ruche (corps, hausses et planchers), il faut au moins passer par une phase de grattage pour enlever l’excédent de cire et de propolis.Pour les cadres de hausses et de corps qui seront stockés dans l’attente d’une future utilisation, le travail se limitera à cela. Pour le reste, en fonction de l’état du matériel, on ajoute au simple grattage un simple grattage, un lavage et une désinfection en trempant les éléments dans un bain si on en a la possibilité. On peut éventuellement ajouter un rapide passage à la flamme des parties intérieures de la ruche. Le matériel en métal Ce matériel : extracteur, maturateurs..., doit être nettoyer beaucoup plus régulièrement qu'une fois par an, après chaque utilisation. Un rinçage à l’eau froide puis chaude permet d’éliminer les restes de miel collés aux parois. Mais un nettoyage annuel plus en profondeur, pour enlever les éventuelles traces de cire ou de propolis persistantes, est indispensable. Dans ce cas, l’eau chaude n’est pas suffisante. L'idéal est d'utiliser une solution à base de phosphate trisodique à 6 %. Le matériel en plastique Le plastique est de plus en plus présent dans le matériel apicole et concurrence de plus en plus le droit. Un simple lavage à l’eau chaude à 60°C permet déjà d’obtenir un très bon résultat. On peut y ajouter un désinfectant, puis rincer et sécher le tout avant de l’entreposer. Pour beaucoup de types de plastiques, il faut éviter de dépasser une température de 70°C au risque de voir les pièces se déformer.